Lumière pulsée ou laser : Que choisir ?

L’épilation définitive, comme son nom l’indique, consiste à éliminer les poils indésirables de manière permanente. Si cette opération est de plus en plus plébiscitée en raison de ses raisons esthétiques, elle est surtout appréciée pour sa rapidité et l’absence de douleur. Actuellement, les deux technologies les plus utilisées pour une épilation durable sont le laser et la lumière pulsée. Mais quelle technique faut-il choisir ? Pour répondre à cette question, il nous faut d’abord connaître le fonctionnement de chaque méthode, mais aussi leur similitude et leur différence.

L’épilation au laser ou à la lumière pulsée : en quoi cela consiste ?

L’épilation définitive est une méthode permettant de se débarrasser de la pilosité de manière permanente. Qu’elle soit réalisée au laser ou avec la lumière pulsée, le principe est le même : éliminer le poil à sa racine par destruction du bulbe (follicule pileux). L’équipement émet de la lumière (appelée des photons) qui sera absorbée par les pigments du poil. La chaleur produite par le laser qui va thermocoaguler les follicules, empêchant définitivement la repousse des poils. Cette méthode peut être envisagée dans deux cas :

  • pour des raisons esthétiques : retirer les poils du maillot, aisselles, jambes… Puis laisser de côté la cire et les crèmes dépilatoires ;
  • pour des motifs médicaux notamment pour éviter les poils incarnés sur la barbe, l’hirsutisme.

En règle générale, les deux interventions ne sont pas douloureuses. Les appareils sont dotés d’un système de refroidissement de la peau, ce qui réduit les éventuelles brulures. Selon les personnes concernées, la sensation ressemble au cinglement d’un élastique sur la peau. Elle n’est donc pas plus désagréable qu’une épilation à la cire. Notez, par contre, que la lumière pulsée émet une chaleur plus forte ce qui intensifie également les sensations.

Quels sont les points communs entre le laser et la lumière pulsée ?

Les deux techniques visent le même objectif à savoir détruire les poils par la chaleur pour éviter qu’ils repoussent. À l’issue de l’opération, les résultats sont différents, la lumière pulsée nécessite plus de séances. De même, l’épilation à la lumière pulsée provoque plutôt un affaiblissement des follicules que leur élimination totale.

Durant le traitement, les contre-indications sont également similaires puisqu’il faut éviter toute exposition au soleil. Aussi, les médicaments photo sensibilisants sont interdits, car ils augmentent les risques de brulure. Enfin, ces méthodes d’épilation définitive peuvent provoquer les mêmes effets secondaires en cas de mauvaise utilisation ou d’erreur de réglage :

  • œdème et léger gonflement ;
  • brulures, cloques et croutes ;
  • trouble pigmentaire (surtout sur les peaux noires et mates).

Dans les situations les plus graves, l’intervention entraîne des lésions oculaires, et retarde la détection d’un cancer de la peau.

Quelles différences entre le laser et la lumière pulsée ?

Bien qu’elles soient similaires sur de nombreux points, ces deux technologies possèdent chacune leur caractéristique.

La personne pratiquant la séance

En France, l’épilation laser est un acte médical qui doit passer par plusieurs étapes pour aboutir à de bons résultats, sans séquelles. De ce fait, l’opération (par lumière intense pulsée IPL ou par laser de classe 3) est exclusivement réservée aux praticiens formés pour réaliser l’opération. Il peut s’agir d’un médecin esthétique, d’un dermatologue ou d’une opératrice qualifiée.

Étant moins performants que les lasers médicaux, les appareils pour l’épilation à la lumière pulsée peuvent être utilisés dans un institut de beauté et même à la maison. Toutefois, les résultats sont souvent moins durables.

Les phototypes traités

La lumière pulsée peut parfois confondre la peau et le poil lorsque la couleur de votre peau est noire ou foncée. Pour éviter tout risque de brulure, elle est seulement recommandée pour les personnes ayant un teint clair ou légèrement mat.

Le laser, lui, s’avère plus efficace, quelle que soit votre carnation. Si vous avez un teint bronzé ou noir, l’utilisation d’un équipement spécifique et des paramétrages particuliers sont nécessaires pour garantir votre sécurité.

Le nombre de séances

Si ces deux technologies offrent des résultats différents, le nombre d’interventions à réaliser diffère également. La durée du traitement varie entre 6 à 8 semaines pour le laser, sauf pour les parties hormono-dépendantes. En ce qui concerne la lumière pulsée, il faudra au moins 10 séances.

Mais alors, lumière pulsée ou laser : que choisir ?

La première solution présente l’avantage d’être pratique puisqu’elle peut être réalisée à la maison ou bien par une esthéticienne. Notez toutefois que de plus en plus de personnes préfèrent l’épilation définitive au laser. D’abord, elle s’avère moins risquée, car les intervenants sont formés, qualifiés et certifiés. Ensuite, cette technique utilise des appareils largement plus performants, ce qui permet d’obtenir une efficacité jusqu’à 90 % sur le long terme. Mais surtout, les machines peuvent s’adapter à tous les protophytes, des peaux claires aux peaux foncées.

athena laser

Vous souhaitez une consultation ?

Nous sommes convaincus que chacun de nos patients mérite un traitement personnalisé et adapté à ses besoins spécifiques
Partager :